Rêver de la ville

ou revenir aux champs ?

 

Début novembre, AFDI 68 a accueilli Alphonse Djam Djam en Alsace. Celui-ci est producteur de cacao au centre du Cameroun et fait vivre sa petite famille avec les 4 hectares de cacao qu’il exploite actuellement.

Devant 150 Lycéens d’Obernai et 40 jeunes du lycée du Pflixbourg, Il nous a donné témoignage de sa vie et de son engagement paysan.

« A 20 ans, j’étais jeune bachelier et j’ai tenté ma chance à Yaoundé la capitale, en y exerçant des petits boulots de maçonnerie. Je n’ai fait qu’y survivre, sans pouvoir épargner le moindre argent. »

Du coup, Alphonse est revenu dans son village et y a repris en main sa toute première plantation de cacao. Celle-ci lui a permis de récolter ses 300 premiers Kilos de fèves et a dégagé son premier revenu.

"J’ai enfin pu me payer un pantalon neuf et envoyer à l’école les enfants dont j’avais la charge" nous avoue-t-il discrètement. 

Depuis Alphonse augmente progressivement son domaine agricole et sa production. Ses revenus en font de même ce qui lui permet de prétendre au mariage avec une jolie fiancée dont il nous a présenté fièrement la photo.

« Aujourd’hui, aux jeunes du village, je conseille vivement d’oublier leur rêve de la ville et de l’émigration. Mieux vaut pour eux de s’investir dans la terre de leurs ancêtres. Ils en seront mieux servis ; ils feront vivre leur famille et enverront leurs enfants à l’école ».

Merci à toi Alphonse pour la qualité de ton témoignage qui conforte l’engagement de notre AFDI dans son soutien aux agriculteurs des pays du sud.

Propos recueillis le 13 novembre      Michel GENDRIN

Contactez nous :

Afdi68@gmail.com

03 89 222 888

​Trouvez-nous : 

Maison de l'Agriculture

11 rue Jean Mermoz

68127 Sainte-Croix-en-Plaine

© 2014 - AFDI 68