Contactez nous :

Afdi68@gmail.com

03 89 222 888

​Trouvez-nous : 

Maison de l'Agriculture

11 rue Jean Mermoz

68127 Sainte-Croix-en-Plaine

© 2014 - AFDI 68

Le cercle  de Yanfolila, d’une superficie de 9240 km2, est situé à l’extrême sud du pays, dans une zone « carrefour », le Wassoulou, entre la République du Mali au Nord-Est, la République de Guinée Conakry à l’Ouest et la République de Côte d’Ivoire au Sud. Son chef-lieu de cercle, Yanfolila se trouve sur la route nationale 8 goudronnée depuis 2008, située à 81 km de Bougouni, 240 km de Bamako, la capitale et enfin à 290 km de Sikasso, son chef-lieu de région.

 

Le cercle de Yanfolila, crée par la loi N°95-034/AN-RM du 12 avril 1995, relève donc de la région de Sikasso. Il comprend une population d’environ 170 000 habitants répartis dans les 12 communes rurales. Celui-ci est dirigé par un conseil de cercle composé de 25 représentants issus des 12 conseils communaux.

 

Le cercle est un véritable carrefour d’échanges ce qui a notamment des répercussions sur la diversité de sa population et ses mouvements migratoires. En effet, le cercle est habité par de nombreux groupes ethniques, dont essentiellement une population peulh mais également de quelques autres ethnies telles que : les Dogons, les Bambara, les Bozos, les Sarakolés, les Bobos, les Malinkés et enfin les Senoufos. Ainsi, de nombreuses langues sont utilisées, même si les habitants du cercle communiquent en Bambara et en français (administration).

 

Le cercle est l’objet d’un important flux migratoire de jeunes vers les grands centres urbains du Mali, de la Côte d’Ivoire et de la Guinée. Les raisons de cet exode rural sont principalement liées aux difficultés économiques rencontrées par les populations.

 

Le climat du cercle de Yanfolila se caractérise par une alternance entre une saison pluvieuse (de juin à octobre) et une saison sèche (de novembre à mai) dominée par des vents chauds et secs. Sur l’année, le cercle reçoit en moyenne 800 à 1300mm de précipitations. La végétation présente des structures allant des forêts claires aux savanes arbustives.

 

En ce qui concerne l’agriculture, le cercle se trouve dans une zone agro-écologique plutôt stable. Le plus souvent, les systèmes de culture sont itinérants sur brûlis. Cependant l’essentiel de la saison des pluies ne s’étale que sur quatre mois consécutifs et la ressource en eau de surface s’épuise rapidement, si bien que les cultures ne sont possibles que des mois de mai-juin à septembre. Le potentiel agricole en zone inondée reste inexploité dans la mesure où il existe très peu de barrages agricoles ou de mares aménagées au détriment des cultures maraîchères et fruitières (bananes, papayes, agrumes, légumes, etc.) exigeantes en eau mais ayant un fort intérêt économique. Par ailleurs, la plupart des exploitations restent encore mal équipées.

Le CLCR de Yanfolila

Le Cercle de Yanfolila

CLCR : Comité Local de Concertation des Ruraux

 

Crée en 1997, le CLCR rassemble la majorité des filières agricoles du Cercle. (Mangue, banane, coton, pêche, élevage, céréales, maraichage et union féminine de transformation). En créant un cadre de concertation et d’échange, le CLCR poursuit trois missions :

  1. Etablir et développer les liens de solidarité entre les organisations rurales et entre les paysans.

  2. Appuyer le renforcement institutionnel des filières agricoles.

  3. Favoriser le développement agricole du cercle de Yanfolila grâce à l’appui aux filières membres du CLCR à travers des formations, des échanges, des financements...

Le CLCR est membre du CRCR et de l'AOPP.

 

 

Le partenariat AFDI/CLCR

 

AFDI 68 et le CLCR sont partenaires depuis le 1er janvier 2004, dans l’objectif d’aider le CLCR à développer sa mission de services aux membres. Ce programme a pu voir le jour grâce au soutien financier d’organisations agricoles alsaciennes et du Département du Haut-Rhin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Considérant que le développement passe par la structuration et le renforcement des organisations paysannes, AFDI soutien le CLCR dans ses missions à travers plusieurs actions :

 

  • Appui au renforcement de la structure CLCR, en l’aidant à se doter des services d’un animateur (depuis le 1er janvier 2004), puis des services d’un comptable (1er janvier 2006) et en soutenant son fonctionnement ;

 

  • Développement d’une filière mangue export entre l’Union des Planteurs de Mangues de Yanfolila et la Coopérative Agricole de Hoerdt (67) : logistique, formation des planteurs ;

 

 

  • Développement du maraîchage grâce à l'embauche d'un technicien ingénieur agricole en 2011 par le CLCR.

 

  • Mise en place d’une Société Coopérative Agricole d’Epargne et de Crédit pour faciliter à ses membres l’accès au crédit : appui technique, juridique et organisationnel, formation des responsables des organes de gestion de la caisse, suivi des activités de crédit, réflexion sur la perspective de l’épargne.

 

Les bureaux du CLCR